images
Gessnerallee, Zürich, 2009 © Daniel Lochmann
1/9
+ version française
Une soirée pour nous mélange un zapping international avec le concert que Céline Dion a donné à Paris et qu'elle dédie à René, son mari et manager, malade du cancer. Pour faire partager aux spectateurs du stade de France l'intimité de sa relation avec René, Céline Dion lui parle en direct, tandis que l'image de René est retransmise en temps réel, "grâce au miracle de la science", sur des écrans géants. Yan Duyvendak devient Céline Dion, objet d'aversion et de fascination, capable de faire pleurer son public pour le pire. Les émotions sur lesquelles elle joue sont brutalement interrompues par les images les plus désespérément insignifiantes du paysage audiovisuel, météo, publicité et cette soudaine mise à plat nous renvoie un reflet pénible de notre consommation d'émotion.

Texte: Nicole Borgeat

Une soirée pour nous

Une soirée pour nous mixes an international "clicking" with the concert which Celine Dion gave in Paris and dedicated to Rene, her husband and manager who was suffering from cancer. To share with the spectators in the Stade de France the intimacy of her relationship with Rene, Celine spoke directly to him, while his image was broadcast in real time, "thanks to a miracle of science", on giant screens. Yan Duyvendak becomes Celine Dion, object of revulsion and fascination, able to make her audiences cry for the worst. The emotions on which she plays are brutally interrupted by the most banal images TV-land has to offer – weather reports, advertisements – and this sudden deflation provokes painful reflections on our tendency to get swept up in emotions.

Text: Nicole Borgeat
Translation: Wesley Clark
Première: 4.9.1999, Killing Me Softly, Kunsthalle Bern

Conception & performance: Yan Duyvendak
Direction: Imanol Atorrasagasti

Production & Management: Nataly Sugnaux Hernandez
Administration: Catherine Cuany
Communication: Ana-Belen Torreblanca
Technics: Gaël Grivet

Production: Dreams Come True, Genève
Coproduction: Centre pour l'Image Contemporaine (sgg*) saint-gervais genève.