images
La Bâtie-festival de Genève, 2013 © Sabrina Biro
1/14
+ version française

7 Minutes de terreur

Elle twitte tous les jours, elle a été likée plus de 500’000 fois sur Facebook et pourtant elle vit à des millions de kilomètres de nous et est condamnée à disparaître bientôt. Curiosity a mis 7 minutes à rentrer dans l’atmosphère de la planète Mars avant de se poser. 7 minutes d’angoisse pour les employés de la NASA, 7 minutes pour chacun des modules que Yan Duyvendak & Nicole Borgeat injectent entre l’espace galactique, la Toile et leurs appartements. Dilatation de l’espace du réel par la technologie et la communication, héroïsation d’une capsule où se concentrent les rêves les plus vains, 7 minutes de terreur porte témoignage d’une réalité contemporaine toute proche de se désintégrer.

Texte: Eric Demey

7 Minutes Of Terror

It tweets every day, has been liked more than 500,000 times on Facebook, yet is millions of miles away and it's days are numbered. ’Curiosity’ took 7 minutes to enter Mars’ atmosphere before landing.
7 anxious minutes for NASA staff, 7 minutes for each of the modules that Yan Duyvendak and Nicole Borgeat interject between galactic space, the Net and their own apartments. The play distends reality using technology and communication, making a hero of the capsule that embodies the most hopeless of dreams - 7 Minutes of Terror is testimony of contemporary reality on the verge of disintegrating.

Text: Eric Demey
Translation: Eve Judelson
Première: 10.09.2013, La Bâtie-festival de Genève, Théâtre St-Gervais, Genève

Conception: Nicole Borgeat & Yan Duyvendak
Performance: Yan Duyvendak
Set design: Thomas Köppel
Light design: Florian Leduc

Production & Management: Nataly Sugnaux Hernandez
Administration: Catherine Cuany
Communication: Ana-Belen Torreblanca
Technics: Gaël Grivet

Production: Dreams Come True, Genève
Coproduction: La Bâtie-Festival de Genève et Bonlieu Scène nationale Annecy dans le cadre du projet PACT bénéficiaire du FEDER avec le programme INTERREG IV A Franco-Suisse
Residence: Montévidéo, Marseille

Supported by: Ville de Genève; République et canton de Genève; Pro Helvetia-Fondation suisse pour la culture; Fondation Leenaards; Fonds Mécénat SIG; Fondation Ernst Göhner; Migros pour-cent-culturel; Fonds d'encouragement à l'emploi des intermittents genevois

Remerciements particuliers à la Comedie de Genève